Les Buissonnets de l’intérieur

Pour inaugurer son nouveau blog, l’Ecole des Buissonnets donne la parole à l’une de ses élèves. Ce texte d’une ancienne élève de la filière Baccalauréat français avait en effet été repris dans le Nouvelliste, le quotidien valaisan. Le parcours chaotique de Melissa dans le système public l’avait encouragée à chercher une solution proposant un encadrement différent. Elle décrit dans son message ce qu’elle a ressenti au sein de la structure des Buissonnets, comment elle a pu obtenir son diplôme du bac français, un diplôme comparable à celui de la maturité suisse, et comment grâce à ce bac elle a pu rejoindre l’université en faculté de psychologie. Nous sommes autant qu’elle fiers de son parcours et lui souhaitons tout le succès qu’elle mérite. Bonne suite… Melissa.

“Les études, c’est pour les autres”, mon constat semblait irréversible tant mes notes me décourageaient d’aller au collège. Inutile d’aller plus loin. Mon entourage me suggérait une voie qui me rendait sceptique. Au fond de moi, je sentais bien que j’étais faite pour les études. Pourquoi alors mes notes ne parlaient pas dans ce sens ?

La réponse je l’ai obtenue lorsque je suis entrée en contact avec l’école des Buissonnets. Ce fut comme une révélation. Le rythme imposé par le système public ne me convenait pas. Pas maintenant, pas comme ça. La prise en charge ne me permettait pas non plus de m’appuyer sur quelqu’un en particulier qui ait le temps de m’expliquer les choses.

Aux Buissonnets, on m’a accompagnée du début à la fin de mon parcours. On m’a parfois provoquée pour que je sorte de ma léthargie apparente. On a aménagé ma grille horaire, spécialement pour moi. On m’a donné des cours d’appui pour les matières où j’avais des difficultés. On m’a régulièrement mise en condition d’examens. On s’est intéressé à ma méthode de travail et on a cherché à l’améliorer. On m’a soutenue sur les lieux d’examens officiels. Bref, on a toujours été à mes côtés, proche de moi.

Aux Buissonnets, on m’a fait confiance, alors j’ai pris confiance en moi. Je m’y suis épanouie. On m’a appris à apprendre, alors je suis devenue responsable. J’ai appris à vouloir et appris à me débrouiller par moi-même. Mes professeurs m’ont guidée sur la voie de la connaissance des matières et de moi-même.

J’ai obtenu un bac français et j’ai pu aller à l’université. Aux Buissonnets, certains ont passé une maturité fédérale ou d’autres diplômes, tous reconnus sur le plan fédéral. Nous avons tous été écoutés…"

Melissa Valles, baccalauréat français, 2010

Blog categories: